REHABILITATION DES ZONES DEGRADEES ET CONSERVATION DE LA BIODIVERSITE DE LA FORET CLASSEE DU HAUT SASSANDRA (FCHS)

Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention entre le Ministère des Eaux et Forêts, AGRO-MAP et aDryada portant réhabilitation des zones dégradées et de conservation de la biodiversité de 70.000 hectares de la forêt classée du Haut-Sassandra, s’est tenu ce jeudi 03 novembre 2022 à Daloa, un atelier de restitution des résultats des études d’états des lieux de la forêt classée du Haut-Sassandra.

Présidé par le Préfet de département de Zoukougbeu, représentant le Préfet de Région du Haut-Sassandra, l’objectif de cet atelier était de présenter, six (06) mois après l’atelier de lancement du projet et les études de base, les résultats diagnostics des études floristiques, fauniques, socio-anthropologiques, agroéconomiques et cartographiques réalisées par des experts, de proposer les orientations d’aménagement afin de recueillir les avis et propositions des parties prenantes pour la rédaction d’un Plan d’Aménagement Participatif de la forêt classé du Haut-Sassandra.

Cet atelier a enregistré la présence de plus de cent (100) personnes dont le corps préfectoral du département de Daloa, de Zoukougbeu et de Vavoua ; les élus locaux de la région ; les cadres et agents du Ministère des Eaux et Forêts ; du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural ; du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable ; le Consul Général du Burkina ; de l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, les chefs de villages situés à la périphérie de la forêt classée, les guides religieux, la Société Civile, les leaders communautaires et les responsables des chefs d’exploitations installés dans la forêt

Dans son intervention, le Colonel-Major Kouassi Lucien, Directeur Général Adjoint des Forêts et de la Faune au nom du Ministère des Eaux et Forêts, a réitéré l’engagement du Ministère des Eaux et Forêts à accompagner le processus de mise en œuvre du projet Karidja car il s’aligne sur la Stratégie de Préservation, de Réhabilitation et d’Extension des Forêts.

Par ailleurs, le Colonel Major Aboa Dogui, Conseiller Technique du Ministre, représentant le Ministre des Eaux et Forêts a invité les parties prenantes et particulièrement les communautés bénéficiaires à s’approprier le projet et à maintenir un climat de paix pour garantir le développement socio-économique de la région de Daloa.

A la suite de la présentation de l’état des lieux, des propositions d’aménagement de ladite forêt et des échanges, le Préfet de Zoukougbeu a salué l’approche de AGRO-MAP et de son partenaire aDryada qui s’inscrit dans une démarche participative et inclusive.

Aussi, face aux résultats alarmants présentés par les experts, particulièrement celui relatif au niveau élevé de dégradation de la forêt classée du Haut-Sassandra, a-t-il exhorté les communautés, premiers bénéficiaires de ce projet, qui revers d’un caractère d’unicité, à une appropriation, implication totale du contenu et à saisir cette opportunité qu’AGRO-MAP SAS et aDryada offrent dans ce Plan d’Aménagement Participatif de la Forêt Classée du Haut-Sassandra.

#agroforesterie #reforestation #climatchange #carbone #ecosystems #sustainable #biodiversité #forêt #Cacao #écologie #durabilité #CO2 #GES #Carbone #Crédit_Carbone #MINEF #conservatio n  #aDryada 

Aucun commentaire pour le moment.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.