AGRO-MAP
FR EN

Résumé du projet

La déforestation et la dégradation des terres en Côte d’Ivoire est une préoccupation majeure pour le Gouvernent. Le taux de déboisement annuel est encore important et se situe autour de 4%. Selon une étude réalisée en 2015, dans le cadre de la mise en œuvre du mécanisme REDD+ par le BNETD, les 234 forêts classées du pays ont perdu en l’espace d’un demi-siècle plus de 70% de leur couvert forestier, tandis que les 8 parcs nationaux et réserves en ont perdu en moyenne 30%. En réponse à ce rythme de déforestation croissante, le Gouvernent à travers le Ministère des Eaux et Forêts a élaboré une Politique de Préservation, de Réhabilitation et d’Extension des Forêts (PPREF). L’un des engagements de cette politique est la sécurisation des forêts par le déguerpissement. Cette opération de déguerpissement des communautés autochtones, allogènes et allochtones installées dans les forêts classées du Mont Peko et de Goin Debé a démarré depuis 2018 dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Certaines communautés impactées dans le cadre de ces activités de déguerpissement, se sont réinstallées dans les forêts sacrées des localités périphériques, entrainant ainsi la profanation de ces sites culturels et des conflits identitaires dans le Département de Biankouma.

Objectif du projet

L’objectif principal est de soutenir et d’accompagner les communautés dans la protection des forêts sacrées de plus en plus convoitées afin de préserver les patrimoines culturels et prévenir les conflits pour assurer une cohésion sociale.

Résultats attendus

· Résultat 1 : Les jeunes (340 jeunes) sont soutenus dans le développement d’activités génératrices de revenus (AGR) en lien avec la protection des ressources naturelles ;

· Résultat 2 : Les jeunes (50 jeunes) sont formés au métier de pépiniéristes privés de plants forestiers et fruitiers ;

· Résultat 3 : La délimitation de 2 forêts sacrées est réalisée par des haies vives de plants forestiers et les données de géolocalisation des limites des forêts sacrées sont répertoriées dans une base de données;

· Résultat 4 : Les activités de reboisement et de réhabilitation d’au moins 5 ha de forêts sacrées dégradées sont réalisé

Region

Côte d'Ivoire , Biankouma

Etat du projet

ouvert

Partenaires du projet

Le PNUD, à travers le financement de PBFs'est engagé dans la prévention des conflits communautaires liés à la profanation des forêts sacrées et la promotion de la cohésion sociale et a initié le projet de participation des jeunes à la prévention et à la gestion des conflits identitaires liés à la profanation et à l’exploitation des forêts sacrées dans le département de Biankouma en Côte d’Ivoire.

Approche d'execution du projet

Pour la mise en œuvre des activités auprès des communautés bénéficiaires, AGRO-MAP a obtenu un mandat pour conduire les activités de gestion durable et de protection des forêts sacrées dans le Département de Biankouma.

Copyrights © 2020 AGRO-MAP Tous Droits Reservés.