BLUE FOREST ET AGRO-MAP LANCENT LE PREMIER PROJET DE ‘CARBONE BLEU’ EN CÔTE D’IVOIRE

– 160 000 plants de mangroves et arbres agro-forestier seront plantés

– 1,200 petits producteurs bénéficiaires

– 2,600 hectares de forêts côtières seront restaurés et sauvegardés

– Projet sélectionné parmi les tops 100 projets forestiers en Afrique

Adiaké, Côte d’Ivoire – 16 mai 2022: Blue Forest et AGRO-MAP ont lancé un projet important de restauration de mangrove couvrant 2,600 hectares à Adiaké, dans le sud-est de la Côte d’Ivoire.

L’événement de lancement a eu lieu lors de la 15e session de la Conférence des Parties (COP15) à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) à Abidjan.

La Côte d’Ivoire a perdu plus de 10 000 hectares de forêts côtières au cours des 10 dernières années. Ce projet vise à inverser cette tendance et à planter plus de 100,000 plants de mangroves et 60,000 arbres agroforestiers à proximité du parc national des îles Ehotile.

Les arbres agroforestiers seront plantés sur des parcelles appartenant à de petits producteurs ainsi plus de 1,200 petits producteurs seront positivement impactés par ce projet d’agroforesterie.

Ce projet fait partie des 100 meilleurs projets sélectionnés parmi un groupe de 3,200 candidatures dans le programme « TerraFund pour AFR100 », géré par le World Resources Institute, One Tree Planted et Realize Impact.Il  inclut des bailleurs de fonds tels que: Bezos Earth Fund, Facebook, la Fondation Good Energies, Lyda Hill Philanthropies, Fondation DOEN, la  Fondation AKO et la Fondation Caterpillar.

Vahid Fotuhi, fondateur et PDG de Blue Forest, a déclaré: « Ce projet fait partie de notre campagne « Grande Muraille Bleue » et notre engagement à restaurer 1 million d’hectares de forêts de mangroves en Afrique d’ici 2030. C’est notre premier projet en Afrique de l’Ouest et nous espérons en faire une référence de classe mondiale en matière d’adaption climatique.

La phase 2 de ce projet consistera à élargir la zone de reboisement à 10,000 hectares et à mettre en œuvre ce qui deviendra le plus grand projet de carbone bleu en Afrique de l’Ouest. Ce projet sera financé par les marchés des crédits carbone et la majorité des bénéfices seront versé aux communautés locales pour soutenir des programmes d’adaptation au changement climatique.

Aucun commentaire pour le moment.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.